Un élément politique à retenir de 2022

S’il ne fallait retenir qu’un élément politique pour cette année 2022 qui s’achève ces jours-ci, je retiendrais le succès du Rassemblement national au printemps dernier.

C’est, à mes yeux, à ce stade, le seul élément à même de changer la donne politique de notre pays, dans la durée, en 2027. Et si on se considère en parfaite opposition avec l’offre politique lepeniste, même dans sa version amendée par Marine Le Pen, il ne me paraît pas possible de finir l’année sans, encore une fois, tenter de comprendre le phénomène en lui-même, dans son évolution récente, et surtout dans son offre comparée à celle de ses adversaires sur la scène politique française.

Luc Rouban offre probablement la grille d’analyse la plus étayée et la plus perspicace devant le succès lepeniste de 2022. Lisez donc son livre (La vraie victoire du RN, Luc Rouban, Les Presses de Science Po, 2022).

Un extrait de sa conclusion qui vous incitera à le lire en entier et, si vous êtes un militant politique, à essayer d’aller au-delà des seuls slogans antifascistes dans l’espoir de faire mieux que le RN en vue de 2027.

Extrait (pp. 147-148) :

« L’équation qui semble s’imposer dans toutes les enquêtes dont on dispose et qui trouve son assise dans l’émergence des vulnérabilité et celle qui associe l’autorité, non pas celle de dictateur, mais celle d’une réelle efficacité de l’action publique à la protection sociale. Ce terrain, le RN l’a investi. On peut interpréter son avancée historique de 2022 à la lumière de cette attente qui n’est satisfaite

  • ni par la gauche en général et la NUPES en particulier, qui entendent bien modifier l’ordre social dans le contexte de la crise climatique mais sans affirmer l’autorité régalienne et en promouvant le débat démocratique,
  • ni le macronisme, qui a engagé un programme environnemental ambitieux jouant, après bien des hésitation, sur la relance nucléaire, mais qui s’avère empêtré dans une confusion entre intérêts publics et privés et trop libéral sur le plan culturel pour une grande partie des électeurs,
  • ni par LR, qui affiche bien un programme migratoire ou régalien proche de celui du RN, mais reste très en retrait sur la question écologique est bien trop libéral cette fois sur le plan économique pour séduire un électorat qui s’éparpille vers Emmanuel Macron et Marine Le Pen. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s