Pour les socialistes, pour la gauche, pour les Français

Se déroule en ce moment le congrès du Parti socialiste. Un parti politique est fait pour développer des idées et les faire accéder au pouvoir pour les mettre en œuvre. A partir de là, le raisonnement suivant…

Pour que la gauche batte la droite et l’extrême droite, il y a deux conditions sine qua non :
(1) que la gauche soit convaincante auprès des électeurs de gauche et
(2) que la gauche soit convaincante auprès du reste des Français.

Avec la tripartition du paysage politique où gauche, centre droit et extrême droite se partage le corps électoral, on n’est plus dans une logique classique à deux tours où l’on rassemble son camp au premier tour et on rassemble les Français au deuxième (Mitterrand, Jospin, Hollande). Il s’agit désormais de réunir le plus grand nombre d’électeurs dès le premier tour. Or sans rassemblement de la gauche, on ne peut pas réunir le plus grand nombre d’électeurs. Et pour éviter d’arriver troisième et ainsi d’être exclus du deuxième tour, il faut dès le premier tour rassembler les électeurs de gauche mais aussi le plus grand nombre possible d’électeurs sans étiquette.

Le rassemblement de la gauche est donc nécessaire et pour qu’il soit utile ce rassemblement devra être capable de parler aussi aux électeurs sans étiquette. Je pense que si l’on veut qu’un jour la gauche exerce le pouvoir et mène des politique publiques utiles d’abord aux classes populaires et moyennes — et donc utile à la nation toute entière — alors il est nécessaire — même si insuffisant — que le Parti socialiste ait toute sa place à gauche.

Au printemps 2022, Olivier Faure — au prix de bien des efforts mais sans renoncement sur les principes — a fait le nécessaire pour remettre les socialistes au sein de la gauche. Il nous reste un effort absolument nécessaire : faire en sorte que les socialistes pèsent le plus dans le rassemblement de la gauche. Pour y parvenir, un changement de premier secrétaire serait une faute irréparable sauf à se prendre plus fort que tout le monde dès à présent ce que personne n’oserait avancer, n’est-ce pas ? Il me paraît donc logique de voter, demain dans le cadre du congrès du Parti socialiste, pour le texte d’orientation numéro 2 dont le premier signataire est Olivier Faure. Les autres alternatives me semblent sans espoir aucun. Il nous faut être au sein de la gauche, être le coeur de la gauche.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s