Le vote « Le Pen » en lien avec le sentiment de délaissement

On tombe souvent dans l’erreur de raisonnement qui consiste à considérer que parce que deux phénomènes ont un lien alors c’est nécessairement un lien de causalité. Le vote FN et l’éloignement d’une gare sont deux phénomènes liés même si on ne peut pas considérer avec certitude que l’un (« éloignement d’une gare ») est la cause de l’autre (« le vote FN »).
 
Néanmoins, la correlation entre ces deux phénomènes a été identifiée … et depuis un moment. Le sentiment de déclassement est aussi un sentiment de délaissement. Ce n’est pas seulement un phénomène « matériel » lié à de la perte, réelle ou anticipée, de revenus. Le sentiment de délaissement est aussi un phénomène « immatériel » lié à l’éloignement ressenti par les électeurs de Le Pen vis-à-vis du reste de la société. Dans les faits, il s’agit d’un séparatisme territorial — et donc social — vécu au quotidien. Est-ce que c’est une république qui subit sans réagir l’éloignement des siens que l’on veut ? Je ne le pense pas !
Une république c’est un idéal qui se traduit aussi dans la réalité quotidienne des citoyens au travers des services publics. Services, dont la SNCF est l’un des exemples les plus visibles. Abandonner les citoyens en réduisant les services publics disponibles dans leur bassin de vie revient, tôt ou tard, à renforcer leur sentiment d’éloignement et par conséquent leur volonté de secession !
 
Quelques exemple…
  • Exemple 1 : Résumée ici, la carte de l’IFOP ci-dessous suite à la présidentielle de 2012 montre l’envolée du vote FN au four et à mesure qu’on éloigne d’une gare SNCF en région Ile de France (page 11 de ce document)
Ifop p 11
 
  • Exemple 2 : La même carte mais cette fois ci en Loire-Atlantique avec l’éloignement des infrastructures routières (page 12 de ce document)

Ifop p 12.png

 
  • Exemple 3 : Hervé Le Bras en décembre 2015 le soulignait dans Le Point :
Capture d’écran 2018-03-21 à 15.12.50.png
  • Exemple 4 : Graphique ci-dessous issu d’un sondage IFOP de d’avril 2016 en vue de la présidentielle de mai 2017 (page 35 de ce document)
Capture d’écran 2018-03-21 à 15.15.12.png
  • Et surtout exemple 5 : Graphique ci-dessous paru dans L’Express de cette semaine et issu d’une étude IFOP à paraître dans le prochain livre de Jérôme Fourquet (Le nouveau clivage, cerf, 2018) sur la base des chiffres du deuxième tour de la présidentielle de 2017 (qui confirme à peu de chose près 😉 le sondage donné en exemple 4 ci-dessus)

IMG_3023.jpg

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s