Cette semaine Laurent Bouvet, professeur de science politique, a dressé un portrait sombre, pour le moins, du paysage politique français. Il commence par passer en revue la situation des partis politiques français de droite et de gauche ainsi que le Front national soulignant la crise à laquelle ils doivent faire face :

Si tous les partis politiques qui comptent aujourd’hui en France sont en crise, c’est avant tout parce qu’ils subissent des contraintes fortes dont il leur est difficile de se défaire.

Parmi ces contraintes Laurent Bouvet analyse les institutions, l’Europe, la difficulté dans le renouvellement des élites, ainsi que la disparition du caractère fédérateur des partis politiques. Ce dernier élément, en particulier, me semble crucial pour quiconque voudrait contribuer à une régénération du système politique français et donc de la République.

Les partis politiques sont-ils encore capables de :

[…] formaliser de manière cohérente une demande politique disparate, de transformer en particulier les revendications de différents de groupes sociaux ou d’intérêt, constitués en fonction de clivages variés (territoire, religion, processus de production…), en projets politiques voire en programmes de gouvernement.

L’agonie du système politique français | Slate.fr.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

CATÉGORIE

Politique

Mots-clés