Bon, après avoir fait la liste des mes albums et de mes chansons préférées pour 2013, voici mes lectures préférées. Parce que l’année fut faste en ce qui me concerne !

Contrairement à la musique, la majorité date de 2013, mais pas tous. Certains sont plus anciens, pour un ou deux c’est ma deuxième lecture, pour d’autres c’était ma première et enfin un troisième groupe n’a pas encore été lu par manque de temps, mais ça va venir…

Dans le désordre, les livres que j’ai lus ou relus et en tout cas appréciés :

  •  La crise qui vient de Laurent Davezies est un complément nécessaire aux Fractures françaises de Christophe Guilluy, j’ai relu les deux cette année : impossible de comprendre la France de 2013 sans leurs grilles de lectures
  • Cher Régis Debray est une BD d’Alexandre Franc construite autour d’une correspondance originale entre Franc et Debray
  • A la gauche du Christ a comblé mon été 2013 (oui, je sais je suis un peu bizarre des fois) : j’ai mieux compris des choses étonnantes que je constatais lors de mes études (primaire et collège) chez les jésuites
  • L’âge de la multitude de Colin et Verdier date de 2012, mais je l’ai relu fin 2012 pour écrire ça et je pense que c’est un livre qui fera date, j’espère qu’ils le feront paraître en anglais, car il mérite la plus large diffusion possible
  • Porte à porte était une bonne façon de préparer la campagne qui a démarré en septembre 2013
  • Le capitalisme d’héritiers de Thomas Philipppon date de 2007, mais je ne l’ai lu que cet automne : une bonne partie de nos problèmes économiques viennent de ce que Philippon met en avant
  • Les gauches françaises de Jacques Julliard est à ne pas rater : le meilleur moyen de rattraper un manque de culture politique (en tout cas c’est comme ça que je l’ai ressenti)
  • 1914-2014. L’Europe sortie de l’histoire de Jean-Pierre Chevènement a été loué un peu partout, en en sortant, on a l’impression d’être plus cultivé, mais aussi et surtout, plus intelligent
  • Sociologie de Nantes est un ouvrage collectif indispensable pour mieux comprendre la ville dans laquelle je vis
  • La guerre culturelle aura bien lieu de Gaël Brustier permet de mettre en perspective ce que l’on appelle, un peu vite à mon, la « droitisation » de la société française
  • La diversité contre l’égalité de Walter Ben Michaels que j’ai lu pour mettre en perspective ma petite expérience de décembre 2102

Ceux que je n’ai pas encore lus, mais ça va pas tarder j’espère :

  • Par manque de temps : La cité du travail de Bruno Trentin, Introduction à Antonio Gramsci de Hoare et Sperber, Le capital de Thomas Piketty
  • Du fait de sa complexité, mais je ne désespère pas : On the people’s terms de Philip Pettit

Le livre que j’ai lu et qui ne m’a pas convaincu par son manque de réalisme (je sais que je vais passer pour un affreux traître 🙂 en disant ça, mais bon…) : Les mystères de la gauche de Jean Claude Michéa.

Voilà donc mon Top 50 « littéraire ». Je sais que ça fait un peu « le gars qui se la joue », mais je ne comprends pas pourquoi ça donne plus cette impression que le vrai Top 50 d’hier 😉

Bon, je vais mettre le champagne au frais et je vous souhaite une bonne fin d’année 2013…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

CATÉGORIE

Culture, Economie, Nantes, Numérique, Politique

Mots-clés