Nos deux quotidiens ont choisi le même jour pour faire des unes diamétralement opposées, mais aussi excessives l’une que l’autre.

Libération prend sa posture en dénonçant un prétendu « Président des patrons », mais n’oublions pas que Libération prend une posture par jour et souvent des postures en décalage les unes par rapport aux autres : le Libération d’aujourd’hui dénonçant ce qu’il considère être une inféodation de l’Elysée (rien de moins) au Medef ou la CGPME (à qui d’ailleurs, au juste ?). Mais je n’en dirais pas plus, Sarkofrance le fait en 10 points nuancés remettant ainsi Libération à sa juste valeur.

L’Opinion est quant à lui égale à lui-même, toujours sur une ligne libérale assumée, contrairement à Libération qui joue au gauchisme. Le « jeune » quotidien dénonce une politique « budgétivore » tout entière tournée vers « toujours plus » de « redistribution ». Les dirigeants de L’Opinion (et leur lectorat ?) ne doivent pas avoir du mal à gérer leur fin de mois : on ne peut donc pas leur reprocher leur regard faussé (en fait si on peut) sur la politique économique du gouvernement et de ses effets sur nos concitoyens les moins aisés qui ne voient nulle part la queue d’un début de redistribution !

Reste à savoir si les excès de la titraille dans le synoptique ci-dessus aidera les deux quotidiens à mieux vendre leur papier ?

Suivez-moi sur Twitter : @3asseh

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

CATÉGORIE

Politique

Mots-clés

, ,