Dans Le Monde de ce jour (p. 2) on peut lire ce qui suit sous la plume Bastien Bonnefous :

 » C’est du donnant-donnant, décrypte un spécialiste interne. Si les anti-aubrystes l’emportent sur les postes, c’est Jean-Christophe Cambadélis qui sera désigné pour équilibrer l’ensemble et respecter chaque sensibilité. Si, en revanche, l’actuelle direction sauve les meubles, ce sera Harlem Désir. « 

On comprend mieux ainsi ce que sont ces énigmatiques « conditions » qu’Aubry avait instituées cet été comme préalable à se descente de charge !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

CATÉGORIE

Politique

Mots-clefs

, , ,