Deux petites notes, en passant, concernant la Syrie…

Il me paraît très étrange que le régime de Damas soit toujours aussi solide sur ces deux bases : l’administration et l’armée. Pour le moment, on compte bien deux ou trois défections chez des diplomates et quelques dizaines de militaires gradés (essentiellement issus d’unités non combattantes) et plusieurs centaines (quelques milliers ?) de soldats. Mais globalement ce n’est pas grand-chose, car il faut se rappeler que :

  • lorsque le régime de Kaddhafi s’est mis à vaciller, ce sont les diplomates qui ont quitté le navire en premier lieu du fait même de leur éloignement géographique de l’appareil sécuritaire du dictateur de Tripoli
  • l’armée syrienne est en réalité une armée mexicaine avec des milliers de colonels au rôle administratif qui pourraient très bien quitter les rangs sans que cela ait un impact réel sur les troupes tout en flattant l’image des groupes d’opposition

Plus on avance dans la guerre civile syrienne, plus il me semble étonnant que ces deux piliers du régime ne soient pas encore secoués, ne serait-ce que par des effets d’annonce !

L’attaque d’hier est peut être un début de réponse à ce que je signale au sujet de l’armée car comme le disait Gilles Kepel ce matin sur France Culture : celui qui est capable d’assassiner Assef Shawkat est capable d’atteindre Bachar al Assad, sous entendu qu’il a certainement dû y avoir assistance « de l’intérieur » dans l’attentat d’hier et donc début de mouvement à l’intérieur même de l’armée.

Ma deuxième remarque concerne le Liban… On sait que nombre de groupes politiques et/ou paramilitaires libanais, notamment ceux qui représentent la communauté sunnite pour dire les choses comme elles sont, sont ravis à chaque nouvelle victoire des rebelles (financés et armés par le Qatar et l’Arabie Saoudite). Ma question est donc la suivante : en cas de victoire des rebelles syriens, combien de temps attendrons-nous avant que les batailles habituelles de Tripoli (sunnites / alaouites) s’étendent plus au sud et plus à l’est ; et surtout combien de temps attendrons-nous avant d’entendre des voix libanaises, soi-disant souverainistes, appeler au retour de l’ « armée soeur » ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

CATÉGORIE

Politique

Mots-clefs

,