AOC versus Trump !

Les Etats-Unis ont du mal avec l’idée même de socialisme, même un socialisme démocratique. On peut le comprendre dans la pays qui a construit sa mythologie nationale sur la sacralisation de l’initiative individuelle et sur la lutte contre le bloc de l’est.

Lors des dernières élections de mi-mandat gagnées en partie par les Démocrates, plusieurs élus plus à gauche que la moyenne des Démocrates ont obtenu des sièges à la chambre des représentants. Certains d’entre eux sont membres des « Socialistes démocrates » [Note ici en français chez Hémisphère gauche].

Parmi eux,la plus brillante est sans aucun doute Alexandria Ocasio-Cortez. Elle mène aujourd’hui un combat digne des plus grandes heures de la gauche tous pays confondus. Son #GreenNewDeal espère répondre à la fois au défi du réchauffement climatique (nouvelles sources d’énergie, isolation thermique, etc.) mais aussi au défi de la réduction des inégalités (salaires, emplois, etc.). Son projet se réfère au New Deal de Roosevelet : politique économique interventionniste qui a sorti les Etats-Unis de la Grande Dépression post-krach de 1929. Le Green New Deal est désormais admis par les élus Démocrates et un vote est d’ores et déjà annoncé à la chambre des représentants.
Ocasio-Cortez symbolise donc une évolution vers la gauche du Parti Démocrate après des années de centrisme parfois légèrement à gauche mais jamais suffisamment pour séduire certaines catégories populaires lors des élections de 2016. Elle n’en est pas la seule instigatrice comme je l’évoquais ici il y a quelques mois mais elle en est probablement le principal moteur, en tous cas le symbole le plus visible.

Pour le coup, avec une telle évolution chez les Démocrate, la question qui se pose désormais est la suivante : s’il y a un tel virage à gauche, ne serait-ce pas là la planche de salut de Trump en vu de 2020 ? La presse américaine en parle déjà comme ici Axios. Le Parti Républicain profite de la mise en lumière d’Ocasio-Cortez et de son projet pour crier au loup dénonçant une « liste socialiste au père Noël ».

AOC — eux aussi aiment bien les trigrammes — ne sera pas candidate elle-même en 2020 : il faut avoir plus de 35 ans., elle en a 29. Elle est peut être entrain de modifier le paysage politique américain. Mais avec une telle ambition politque pour l’avenir du pays, elle prend aussi le risque d’offrir une issue de secours à un Trump qui était dans une sorte d’impasse jusqu’ici. A suivre…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s