[INTERVENTION PRONONCÉE LORS DU CONSEIL MUNICIPAL DE NANTES LE 19 DÉCMBRE 2014]
Le Dialogue citoyen s’appuie sur l’expertise d’usage des citoyens au travers des délibérations pour construire des politiques publiques qui soient les plus efficaces possibles. De même, le Dialogue citoyen, en tant que lieu de rencontres des habitants, des élus et des services de la collectivité, permet de renforcer la cohésion sociale : en dialoguant on retisse du lien d’aborde entre les habitants eux-mêmes et mais aussi entre citoyens et  élus et plus largement entre les citoyens et l’institution municipale.
La Loi du 21 f février 2014, connue sous le nom de Loi « Lamy » prévoit que la nouvelle politique de la ville soit fondée sur l’avis et l’expertise des habitants, premiers concernés par cette politique qui prend en compte l’urbain mais aussi l’humain. Cette loi a un grand avantage : elle permet d’injecter une dose de Dialogue citoyen dans les collectivités qui n’en font pas. Il est inimaginable qu’en 2014 une ville puisse se construire sans que l’avis de ses habitants ne soit pris en compte !
D’ailleurs à Nantes, nous avons toujours pris les devants. Nous avons été à l’avant garde de ces dispositifs participatifs depuis longtemps. Sans attendre les lois sur la démocratie participative, nous avons, depuis 1989 et de manière bien plus structurée depuis 2008, mis en place des dispositifs de Dialogue citoyen. Ces dispositifs font de notre ville l’un des territoires français les plus en avance dans le domaine de la participation civique.
Une étape nouvelle est en préparation pour tous les quartiers de Nantes et les conseils citoyens de la Loi « Lamy » s’inscrivent entièrement dans ce dispositif renouvelé qui vous sera présenté prochainement. Il ne s’agit donc pas d’un dispositif d’exception mais de modalités concrètes adaptés à un territoire donné. Ces dispositifs permettent ainsi d’encourager la participation des habitants des quartiers prioritaires, ce qui n’est pas toujours chose aisée. Ces modalités s’inscriront dans le cadre du dispositif plus large du Dialogue citoyen de quartier.
Ces conseils citoyens seront des lieux ouverts où les habitants des quartiers prioritaires de la politique de la ville pourront exprimer leurs difficultés et leurs attentes, ils pourront y inventer ensemble l’avenir de leur quartier. Les habitants seront parties prenantes dans la construction de la décision publique. On y mettra en place le principe du Dialogue qui, rappelons une évidence, n’est pas un monologue : le Dialogue citoyen est un échange entre personnes capables de se parler en toute liberté et de s’écouter en toute sérénité pour identifier les problèmes réelles (diagnostic partagé évoqué à l’instant par Myriam Naël) et y apporter des solutions concrètes avec les acteurs concernés.
Le cadre présenté par Myriam Naël souligne en particulier trois points qui me semblent innovants et applicables à tous les quartiers de la ville :
  • Enrichir la diversité de points de vue des participants et des modalités de participation
  • Simplifier les procédures en soutenant les dynamiques de projets
  • S’appuyer sur les analyses des acteurs pour déterminer les priorités par quartier
Par leur mise en pratique concrète, ces trois éléments sont de vraies opportunités pour une plus grande efficacité des politiques de rénovations urbaines : elles mettent l’humain au coeur de l’urbain.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

CATÉGORIE

Nantes, Politique

Mots-clefs

, ,